Questions salariés - demandeurs d'emploi (2 questions)

Un salarié peut-il mobiliser son DIF pour suivre une formation inscrite dans la première catégorie du plan de formation ?

Tout dépend de l’objectif de l’action : s’il s’agit d’une formation destinée à adapter le salarié à son poste de travail (autrement dit, à lui permettre de travailler au quotidien), le DIF ne peut pas être mobilisé puisque l’adaptation au poste de travail relève de la responsabilité de l’entreprise.

En revanche, si les savoirs et savoir-faire acquis lors de la formation sont transférables dans le même type d’emploi, en interne ou dans une autre entreprise, le DIF est mobilisable.

J’ai quitté mon entreprise après une rupture conventionnelle. La semaine prochaine, je commence dans une autre entreprise. Est-il possible d’utiliser le DIF qui me restait en partant de la première entreprise ?

Si votre durée d’affiliation à l’assurance chômage est suffisante (au moins 4 mois), la rupture conventionnelle ouvre droit aux allocations chômage.

A ce titre, vous bénéficiez de la portabilité du DIF.

Comment ça marche ?

Lors du départ de votre ancienne entreprise, vous êtes informé (via le certificat de travail), du nombre d’heures de DIF non utilisé et de la somme qu’il représente (solde DIF x 9,15 euros).

Vous avez deux ans pour demander à votre nouvel employeur à utiliser cette somme pour l’action que vous choisissez.

S’il n’est pas d’accord, vous pouvez opter pour une formation définie comme prioritaire par accord collectif.

Vous la suivrez alors en dehors de votre temps de travail, sans versement de l’allocation de formation.

L’action est financée par l’OPCA de votre nouvelle entreprise.


Haut